• La Condesa c'est le quartier chic, résidentiel et artistique de Mexico, mais c'est aussi de là que vient Indra Carillo, le chef du restaurant La Condesa à Paris.

     

    Indra Carillo est un authentique “Globe Cooker”, formé chez les meilleurs chefs à travers le monde avant de s'installer aux commandes de son propre restaurant, 17 rue Rodier à Paris.

     

    Sa cuisine est à son image : métissée, voyageuse, inspirée, créative, comme il le démontre d'entrée dans son amuses-bouche (l'anguille aux cheveux d'ange) et plus tard dans sa purée de panais au parmesan d'une légèreté onctueuse.

     

    Les plats sont d'une finesse remarquable telles ces lamelles de calamar accompagné de céleri en granité ou son dessert la gelée de pastèque, sorbet hibiscus au mezcal, tartare de tomates confites et grenades.

     

    La carte des vins proposé par le sommelier Olivier Marchand est éclectique et ouverte sur le monde à l'image de l'excellente bouteille de cidre de la cidrerie du Vulcain en provenance de... Suisse !

     

    Le service, chapeauté par Olivier Marchand, est chaleureux, sympathique et professionnel à la fois.

     

    Vous l'avez compris, La Condesa est l'une des belles tables du moment à Paris, courrez-y car le nombre de couverts est limité (18) et la réservation conseillée.

     

    La Condesa

     

    17, rue Rodier

    75009 Paris

    Téléphone : 01 53 20 94 90
    lacondesa-paris.com
     
    La Condesa
    La CondesaLa CondesaLa CondesaLa CondesaLa CondesaLa CondesaLa CondesaLa CondesaLa CondesaLa Condesa

    votre commentaire
  • Niébé (cornille en sénégalais) est probablement le meilleur restaurant afro-brésilien de Paris. C'est là qu'officie Rosilène Vitorino (ex-chef de l'ambassade du Brésil à Paris) avec Joséphine Kodiani, qui a créé l'excellent Waly Fay avec Olivier Thimothée.

     

    Rosilène et Joséphine nous offrent une cuisine colorée, savoureuse, métissée et par dessus tout bonne et originale. De plus, elles ont eue la bonne idée de proposer certains de leurs plats en mode végan.

     

    La carte des boissons propose de délicieux cocktails (certains réalisables en version sans alcool) et une carte de vins voyageuse à l'image des propriétaires.

     

    Le cadre est lumineux grâce à sa verrière et des murs d'un ton jaune, le restaurant actuel est en fait un ancien atelier.

     

    Le service, dirigé par Joséphine, est avenant et instructif avec le sourire en plus.

     

    Niébé est une adresse où l'on peut se réfugier au cas de grisaille à Paris, surtout pour sa bonne nourriture servie dans la bonne humeur.

     

    Niébé

    16, rue de la Grande Chaumière

    75006 Paris

    Tél : 01 43 29 43 31

    www.restaurantniebe.com

     

    NiébéNiébéNiébéNiébéNiébéNiébéNiébéNiébé

     

     


    votre commentaire
  • ERH

    ERH (Eau, Riz, Homme) ce sont les ingrédients nécessaires pour faire le saké au Japon, mais c'est aussi le nouveau restaurant de Youlin Ly, le patron de Sola et Lumen qui, cette fois-ci, travaille avec le chef Keita Kitamura pour nous offrir une cuisine franco-japonaise de très haute volée.

     

    Keita Kitamura est un samouraï des fourneaux, un ancien de Narisawa, l'une des tables les plus expérimentales au Japon.

     

    Quand on va chez ERH, il faut savoir que le restaurant se trouve à l'intérieur de la Maison du Saké où l'on trouve aussi un bar de saké (le Saké Bar Kanpai) et un bar à Whisky (le Whisky Bar Golden Promise), le tout pour dérouter les clients qui découvrent le lieu pour la première fois. Le restaurant ERH quant à lui se loge au fond de la maison, dans une salle intimiste, minimaliste, raffinée et design.

     

    Pour le dîner, Keita Kitamura nous propose un menu unique de dégustation en huit séquences : un amuse-bouche, trois entrées, un plat de poisson et un plat de viande, un pré-dessert et un dessert, le tout pour 85 euros.

     

    Nous avons trouvé tous les plats servis à la hauteur du talent de Keita, sauf un et malheureusement c'est son plat "signature" : le foie gras fumé et la canette de Challand en croûte, purée de potimarron à la vanille était beaucoup trop salé, et nous l'avons signalé à notre serveur.

     

    Il ne lui manque pas grande chose à Keita Kitamura pour devenir un grand chef : il y a de l'audace, une forme de prise de risque, une belle technique dans sa cuisine, il ne lui reste qu'à trouver la bonne combinaison et le bon dosage des saveurs entre la France et le Japon (et maîtriser la salière).

     

    La carte des vins est aussi un pari, le restaurant proposant non seulement des accords mets-vins, mais aussi mets-sakés et mets-whiskies ! La cave est dirigée avec bonhommie par Lorenzo Genga.

     

    Le service est impeccable, fluide et au tempo.

     

    ERH est une adresse confidentielle, à recommander aux gastronomes à la recherche de nouvelles découvertes.

     

    Restaurant  ERH

    11 rue tiquetonne

    75002 Paris

    ​Tél : +33 (0) 1 45 08 49 37

     

     

    www.restaurant-erh.comERHERHERHERHERHERHERHERHERHERHERHERH


    votre commentaire
  • Nous sommes retournés déjeuner chez Garance cinq ans après leur ouverture. Auréolé d'une étoile au Michelin, la cuisine de Guillaume Iskandar est toujours très bonne, très actuelle et bien dans ses propos.

     

    Le menu déjeuner est un très bon deal pour le quartier chic du septième arrondissement. Il est proposé à 39 euros pour une entrée, un plat et un dessert plus les amuses-bouche. Difficile de trouver mieux à ce prix-là dans le quartier de la rue Saint Dominique.

     

    On retrouve une cuisine de saison impeccable avec des produits de premier ordre et une cuisson millimétrée.

     

    Pour le vin, Guillaume Muller propose une sélection de vins au verre, cinq blancs et cinq rouges en général, et pour notre notre déjeuner nous avons choisi un vin blanc de Slovénie, parfumé et légèrement épicé.

     

    Le service est chaleureux, souriant et au tempo.

     

    Garance est un des lieux où l'on sent bien et où l'on aime revenir de temps à autre car on est sûr d'y trouver l'excellence à tous les niveaux.

     

    Garance

    34, rue Saint Dominque

    75007 Paris

    Tél : 0145552756

    www.garance-saintdominique.fr

    Garance

    Garance

    Garance

    Garance

    Garance

    Garance

    Garance

    Garance

     


    votre commentaire
  • Eeels c’est la nouvelle adresse tendance de la rentrée 2017, nous sommes donc allés à la découverte de ce nouveau repaire de l’un des disciples de William Ledeuil, le jeune et talentueux chef Adrien Ferrand.

    Le restaurant se trouve dans le 10ème branché et bobo, c’est un loft spacieux avec banquettes et chaises confortables, murs en pierres apparentes et une cuisine semi-ouverte sur la salle. Dommage que l’isolation sonore ne soit pas très bien conçue, en effet le bruit augmente de manière sensible dès que la salle est remplie.

    Concentrons-nous sur la cuisine : le menu découverte à 56 euros (2 entrées + 2 plats + 1 dessert) est une aubaine. Pas d'amuse-bouche, on commence direct avec le fameux plat signature, anguille fumée, beurre-noisette infusé à la réglisse et brunoise de pommes fruit, sublime, puis un thon blanc de St Jean de Luz mariné au soja accompagné de noix du Brésil et marmelade cerise-vinaigre balsamique, extrêmement goûteux et parfaitement suave, mais par contre, le cochon ibérique grillé avec maïs, haricots blancs et panais, jus de viande (excellent), condiment pêche-beurre noisette nous a déçus. L’accompagnement est quelconque et n’apporte aucun saveur à ce cochon banalement grillé. Pour finir, le dessert, un mille-feuilles vanille-amande et sa purée de cerise noire acidulée, léger mais assez classique ne nous a pas vraiment emballés non plus. Le repas s'arrête là, pas de mignardises.

    Au final, nous nous attendions quand même à plus de créativité de la part d’Adrien Ferrand et de Galien Emery. 

    La carte des vins est bien fournie avec quelques flacons en dessous des 40 euros et, en prime, on peut toujours se fier aux conseils avisés de Félix Le Louarn qui nous a recommandé une bonne bouteille de Vouvray et un excellent Sancerre 2014 du domaine Vacheron .

    Le service dirigé par Félix Le Louarn est professionnel, avenant et sympathique.

    Malgré les quelques bémols, une adresse à consommer sans modération.

     

    Eels

    27, rue Hauteville

    75010 Paris

    Métro : Bonne Nouvelle

    Tél : 0142288020  

    www.restaurant-eels.comEelsEelsEelsEelsEelsEelsEels


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique