• Chez Littleboboon, nous nous méfions des grands noms de la gastronomie française, en particulier les triplement étoilés. Il nous est en effet arrivé, par le passé, de vivre quelques expériences douloureuses dans ces temples de la haute gastronomie française. Malgré tout, de temps à autres, certains événements nous incitent à retenter l'aventure de ces hauts fourneaux.

    Pour fêter un anniversaire, notre curiosité nous pousse à réserver au restaurant L’Abysse, fraîchement décoré d'une deuxième étoile au guide Michelin après deux ans seulement d'existence. Le restaurant se trouve dans le giron du chef Yannick Alléno qui lui possède trois étoiles avec son restaurant Alléno Paris et le dernier-né Pavyllon, une  étoile.

    A L’Abysse, le chef Yasunari Okazaki propose une cuisine Kaiseki franco-japonaise : entrées et desserts sont élaborés en tandem par Yannick Alléno et Yasunari Okazaki, tandis que les sushis sont dans les seules mains expertes du chef nippon.

    Dix jours après notre dîner, lors duquel nous avons opté pour le menu Découverte, une question nous taraude encore : L’Abysse mérite-t-il deux étoiles ? Notre sentiment personnel est mitigé car si les entrées et les desserts sont sublimes, délicats et délicieux, de notre point de vue les sushis sont un niveau en dessous de ce que nous avons pu goûter chez des grands maîtres sushis à Tokyo, seuls quelques-uns étaient vraiment excellents.

    La carte des vins, comme toujours dans ce genre d'établissement, affiche des prix élitistes, pensée pour les oligarques russes, milliardaires chinois et autres flambeurs d’étiquette. Pour le gourmet moyen comme nous, il y a heureusement l'accord mets-vins proposé à 80 euros pour un verre de vin et trois verres de sakés différents, parfaitement sélectionnés par la jeune sommelière.

    Le service est excellent, au tempo et avenant sans en faire trop.

    Pour ceux qui auraient envie de découvrir l'univers culinaire de Yannick Alléno, sans nécessairement se frotter à son restaurant trois étoiles, L'Abysse est une très bonne option B et globalement une très bonne découverte.

     

    L'Abysse

    8 Avenue Dutuit

    75008 Paris

    Téléphone : 01 53 05 10 30

    www.yannick-alleno.com/fr/restaurants-reservation/restaurant-l-abysse.html

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

     

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

    L'Abysse

     

    L'Abysse


    votre commentaire
  • Voici notre coup de coeur du début de l'année 2020 : le restaurant Issa Paris du chef Isamu Motoda et du gérant Nathaniel Auda.

     

    Isamu Motoda est natif de Kumamoto sur l'île de Kyushu au Japon et, comme la plupart des chefs japonais, il est passionné par la cuisine et l'art de vivre à la française.

     

    Leur credo avec Nathaniel Auda c'est de pratiquer une cuisne simple et inventive avec des produits frais et de qualité. C'est exactement ce que nous avons goûté quand nous sommes venus déjeuner le samedi 8 février 2020 : une assiette simple mais avec beaucoup de saveurs tel ce potage du jour aux algues et aux patates douces ou encore la salade d'algues en folies.

    Isamu Motoda est précis dans le geste comme dans la conception, rien n'est laissé au hasard. Nous avons eu le plaisir de le voir à l'oeuvre en prenant une table au comptoir. Nous avons pu voir comment il cuisine l'omelette de sa maman, une omelette agrémenté de morceaux de thon, un délice. Son dessert, poire pochée au vin et shizo rouge, sorbet umeshu et crème fraîche au yuzu est lui aussi une merveille.

     

    Côté liquide, pour accompagner notre repas nous avons bu un saké Keigasu 58, complexe et doux – et sans souffre. La carte des vins est courte et très sélective.

     

    Le service par Nathaniel Auda et par Isamu Motada est à la fois dicret, avenant et convivial.

     

    Issa Paris réussit le pari d'une cuisine tout à la fois simple et raffinée dans un environnent zen et sobre avec des patrons qui maîtrisent de manière remarquable la fusion franco-japonaise. Nous reviendrons.

     

     

    Issa Paris

    4, rue du Petit Moine

    75005 Paris

    Téléphone: 01 77 32 24 82

    www.issa-paris.com 

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

    Issa Paris

     


    votre commentaire
  • Nous apprécions rarement les restaurants qui servent en deux services pour le dîner, parce qu'on n'a pas envie de choisir entre venir tôt et manger les yeux sur la montre ou venir tard et morts de faim. Néanmoins, nous nous plions parfois de bonne grâce à cette règle du double jeu quand notre envie de découvrir un nouveau restaurant est la plus forte. Ce fut le cas pour Esttia.

    Ce bistrot de poche est tenu par Julia et Antoine Patti et leur associé Romain Gervasoni. Ils pratiquent une bistronomie nouvelle génération avec une carte courte, des produits de saison et une inspiration du marché avec un super rapport qualité/prix (36 euros la formule entrée, plat et dessert).

    Les festivités démarrent fort avec un excellent bon Fuèt ibérique (saucisson sec espagnol) pickles d'oignons rouges aux graines de moutarde noire accompagné par une bouteille de sauvignon sec 2017 de Ray Vigneau. La suite confirme le très bon niveau de la cuisine avec un tatin de magret fumé, oignons de Roscoff et chutney de tomates épicées ou encore le pavé de thon rouge mi-cuit, carottes acidulées, sumac et condiment combava. Les merveilleux desserts clôturent de belle manière notre repas.

    La carte des vins est courte mais pertinent avec quelques belle découvertes comme le Campuget rouge de Nîmes 2018, dont le cépage est originaire de Géorgie.

    Le service assuré par Romain Gervasoni est extrêmement efficace, bien qu'il soit seul pour une salle de 22 couverts.

    Esttia est plus qu'un bistrot de quartier. Il vaut largement le détour si on accepte le concept des deux services au dîner.

     

     

    Esttia

     

    11 Rue de la Grande Chaumière

    75006 Paris

    www.esttia.net

     

    Esttia

    Esttia

    Esttia

    Esttia

    Esttia

    Esttia

    Esttia

    Esttia

    Esttia

    Esttia

     


    votre commentaire
  • Nous avons débuté notre saison gastronomique pour fêter le nouvel an asiatique avec des amis chez Mr. T. Non, il ne s'agit pas de l'acteur de “Rocky III” ou “l'Agence tous risques” mais du chef japonais, Tsuyoshi Miyazaki qui a affûté ses armes au Passage 53 auprès du chef Shinichi Sato.

    Le lieu se veut funky à l'image du Mr. T cinématographique himself (dont le portrait trône d'ailleurs en clin d'oeil dans les toilettes) : murs grattés représentant des portraits géants derrière la cuisine ouverte, tuyaux apparents, rideau bling bling, bande-son hiphop groovy.

    Pour le plus important - l'assiette - le menu dégustation à cinq plats, imposé à toute la table, est très bon, seul le dessert est décevant dans tous les sens du terme, visuellement il ne ressemble à rien et gustativement pas mieux. Nous l'avons trouvé bâclé et paresseux dans sa préparation.

    La carte des vins est limitée et chère, mais nous avons pu apprécier une superbe bouteille de Champagne de la maison Moussé Fils, L'Or D'Eugène.

    Le service par Enguerrand Cantegrel est avenant, professionnel et efficace.

    Mr. T propose une cuisine ludique et récréative en réinterprétant les codes du street-food, certains plats plus réussis que d'autres, mais dans l'ensemble Mr. T a du punch dans les fourneaux.

     

     

    Mr. T

     

    38, rue Saintonge

    75003 Paris

    Téléphone : 01 42 71 15 34

    www.mrt-restaurant.fr

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

    Mr. T

     

     


    votre commentaire
  • For the Love of Food est un concept de "cuisine partagée" créé par Todd Hartell et Olivier Nizet, innovant, rafraîchissant et surtout très simple : trois chefs en résidence pour un mois, présentant chacun un menu unique, à choisir à l’avance lors de la réservation. Sélectionnés sur dossier en fonction de leur profil, de l’originalité de leur cuisine, ils trouvent ici un moyen de se lancer, eux qui n'ont ni réseaux, ni moyens financiers et souvent pas le "bon" cv  pour trouver un poste de cuisinier dans un établissement classique - ou parfois des migrants qui veulent exprimer leur talent et trouver leur vocation.
     

    Chaque résident accepte de ne pas être rémunéré, « ce qui permet de faire un véritable tri parmi les candidatures, de trouver des gens ouverts et généreux. ». En fin de repas, les hôtes sont invités à remplir une petite fiche, évaluant plusieurs critères : originalité, saveurs… En définitive, les chefs les mieux classés se verront allouer une bourse pouvant aller jusqu’à 8000 euros et surtout une exposition directe avec les clients.

    Revenons à la cuisine, lors notre dîner entre amis du 1er novembre 2019, nous sélectionnons le menu "Mystère" mais malheureusement la cheffe afghane qui aurait dû le cuisiner pour nous n'a pas pu, du coup c’est Todd Hartell lui-même qui se met aux fourneaux.

    Il nous prépare une cuisine canadienne à la façon de sa maman : généreuse et goûteuse. Le menu se compose de deux entrées, un plat, un dessert et un café. Le tout est d’excellente facture, en termes de fraicheur, d’assaisonnement, de cuisson et de saveur. Il faut venir le ventre vide, car les portions sont très généreuses.

    La carte des vins est courte mais bien sélectionnée, il y a aussi des bières et des jus de fruits.

    Le service est jeune, avenant et sympathique.

    For the Love of Food est un lieu unique et engagé avec des patrons impliqués et passionnés où la générosité et la gentillesse règnent.

    A faire absolument !!!

     

    For the  Love of Food

    80, rue des Tournelles

    Téléphone : 06 16 99 32 84

    www.fortheloveoffood.paris

     

    For the Love of Food

    For the Love of Food

    For the Love of Food

    For the Love of Food

    For the Love of Food


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique