• For the Love of Food est un concept de "cuisine partagée" créé par Todd Hartell et Olivier Nizet, innovant, rafraîchissant et surtout très simple : trois chefs en résidence pour un mois, présentant chacun un menu unique, à choisir à l’avance lors de la réservation. Sélectionnés sur dossier en fonction de leur profil, de l’originalité de leur cuisine, ils trouvent ici un moyen de se lancer, eux qui n'ont ni réseaux, ni moyens financiers et souvent pas le "bon" cv  pour trouver un poste de cuisinier dans un établissement classique - ou parfois des migrants qui veulent exprimer leur talent et trouver leur vocation.
     

    Chaque résident accepte de ne pas être rémunéré, « ce qui permet de faire un véritable tri parmi les candidatures, de trouver des gens ouverts et généreux. ». En fin de repas, les hôtes sont invités à remplir une petite fiche, évaluant plusieurs critères : originalité, saveurs… En définitive, les chefs les mieux classés se verront allouer une bourse pouvant aller jusqu’à 8000 euros et surtout une exposition directe avec les clients.

    Revenons à la cuisine, lors notre dîner entre amis du 1er novembre 2019, nous sélectionnons le menu "Mystère" mais malheureusement la cheffe afghane qui aurait dû le cuisiner pour nous n'a pas pu, du coup c’est Todd Hartell lui-même qui se met aux fourneaux.

    Il nous prépare une cuisine canadienne à la façon de sa maman : généreuse et goûteuse. Le menu se compose de deux entrées, un plat, un dessert et un café. Le tout est d’excellente facture, en termes de fraicheur, d’assaisonnement, de cuisson et de saveur. Il faut venir le ventre vide, car les portions sont très généreuses.

    La carte des vins est courte mais bien sélectionnée, il y a aussi des bières et des jus de fruits.

    Le service est jeune, avenant et sympathique.

    For the Love of Food est un lieu unique et engagé avec des patrons impliqués et passionnés où la générosité et la gentillesse règnent.

    A faire absolument !!!

     

    For the  Love of Food

    80, rue des Tournelles

    Téléphone : 06 16 99 32 84

    www.fortheloveoffood.paris

     

    For the Love of Food

    For the Love of Food

    For the Love of Food

    For the Love of Food

    For the Love of Food


    1 commentaire
  • L’Avant Poste, petit frère des Résistants pas très loin, est une table engagée et engageante, qui milite pour la biodiversité alimentaire et la défense de l’agriculture paysanne locale. 
      

    Le chef, Gaëtan Coculo, travaille une carte de saison qui peut changer tous les jours au gré des livraisons des producteurs. Il propose une cuisine de marché fine et bonne, sans esbroufe.

     

    Le cadre, une ancienne perruquerie, a été revisitée avec goût. Les table sont assez proches les unes des autres, ce qui peut générer convivialité ou sentiment de promiscuité, selon la perspective des convives. 

    Le soir de notre visite avec des amis munichois, nous avons une carte avec beaucoup de légumes, un plat d’huîtres et un plat de cochon. Tous les plats sont calibrés pour être partagés façon tapas, cuisinés avec goût, beaucoup de saveurs mais pour qui n'est pas végétarien, comme c'était le cas d'une personne à notre table, le seul plat de viande proposé peut générer une certaine frustration. 

    Même si le concept de partager tous les plats sur la carte est intéressant il peut s’avérer onéreux si l'on n'y prend garde. L'addition pour notre table de six se monte à 265 euros pour une quinzaine de plats + une bouteille de Champagne et un jus de fruit. 

    La carte des vins est à la fois bien conçue, pointilleuse et excellente comme notre bouteille de Champagne, « Fruit de Ma Passion » de la maison Charlot Tanneux à Mardeuil. 

    Le service est impeccable et parfaitement bilingue anglais, suffisamment rare à Paris pour être souligné. 

    L’avant Poste fait partir des adresses qui font bouger le quartier de la gare de L’Est. Il mérite qu’on y fasse une halte.

     

    L'Avant Poste

    7, rue de la Fidélité

    75010 Paris

    Téléphone : 09 81 41 01 07

    lavantposteparis.frL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant PosteL'Avant Poste

     


    1 commentaire
  • EnYaa c’est le style de restaurant qu’on aime, ouvert discrètement il y a presque trois ans, sans faire de vague mais déjà précédé d’une excellente réputation.

    EnYaa nous propose une cuisine de Kaiseki comme à Kyoto - normal, le chef Daisuke Endo est Kyotoiite. Sa cuisine est légère, limpide, précise, savoureuse, servie dans un cadre magnifique chargé d'histoire (un certain Jean-Baptiste Poquelin a vécu dans ce lieu) sobre et minimaliste.

    Pour le dîner, nous avons le choix entre deux menus : découverte "Karatsu" (58 euros pour 6 plats) ou dégustation "EnYaa"  (88 euros pour 8 plats). Les menus changent régulièrement, au fil des saisons.

    Les produits sont sélectionnés avec grand soin, les cuissons sont parfaites. Chaque plat est un délice présenté avec délicatesse, telle la canette de la ferme Tauzin saisie au Binchôtan (un charbon de bois japonais) et tempura mariné au vinaigre de prune.

    La carte des Champagnes et des Sakés est superbe comme l'illustre le Blanc de Blancs millésimé de la maison Pernet & Pernet. Leur cave est dotée d’une vingtaine de cuvées de saké, et d'une cinquantaine de champagnes, au total plus de 1100 bouteilles dont 140 magnums de champagne !

    Le service est parfait, courtois, instructif et efficace.

    EnYaa est une belle, excellente et authentique table japonaise si rare à Paris, elle mérite d’être goûtée.

     

    EnYaa

    37 Rue de Montpensier,

    75001 Paris

    Téléphone : 01 40 26 78 25

    www.enyaa-paris.com

     

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa

    EnYaa


    1 commentaire
  • Nous avons découvert récemment une adresse pas très loin de chez nous au 35, rue de l’Espérance : Phil & Bert – AfterBulles.

    Le lieu créé par Bertrand Mezan de Malartic  et Philippe Katz est dédié au monde du Champagne. De leur passion et connaissances aiguës du sujet est né un club d’œnologie situé dans le quartier de la Butte-aux-Cailles, en plein coeur du 13ème arrondissement de Paris. Un lieu de dégustations haut de gamme, où il fait bon se rencontrer, échanger et partager.

    Lors notre visite du 12 octobre dernier nous sommes tombés sur une soirée Bossa Nova en hommage au grand chanteur brésilien, Joao Gilberto organisée et animée par Philippe Katz.

    Nous avons été enchantés par les chansons interprétées par Philippe Katz accompagné par un ami percussionniste et de superbes Champagnes comme l’Empreinte du terroir de la maison Collet.

    Vous souhaitez vous initier à l’Art du Champagne entre amis, entre collègues, lors d’un enterrement de vie de garçon, chez vous ou découvrir le vignoble ? Contactez-les. Vous serez épatés !

     

    Phil & Bert

    35, rue de l'Espérance

    75013 Paris

    Téléphone : 01 77 35 11 10

    www.philandbert.fr

     

    Phil & Bert

    Phil & Bert

    Phil & Bert

    Phil & Bert

    Phil & Bert

     

     

    Phil & Bert

     


    2 commentaires
  • L’endroit est décoré avec goût avec des objets design, le restaurant est assez spacieux, composé de deux salles.

    Pour ce qui compose les assiettes, on voit clairement la volonté de Guy Savoy de choisir de bons ingrédients et de bons produits auprès de bons fournisseurs.

    Les ramens sont proposés en quatre versions : volaille, bœuf, maquereau et végétarien. La carte propose également quatre entrées et trois mini desserts.

    Les entrées que nous avons prises lors de notre déjeuner, l’Edamame « Supu » avec carottes, citronnelles-gingembre et riz bio façon sushi à la poitrine de porc étaient très bonnes.

    En ce qui concerne les ramens, les bouillons, les garnitures et les ingrédients étaient de très bonne qualité, mais l’ingrédient principal d’un plat de ramen reste les nouilles et c’est là que le bât blesse chez Supu Ramen car les nouilles étaient trop cuites et pâteuses, un faux pas impardonnable pour les habitués du ramen japonais.

    Pour jouer dans la cour des grands du ramen en France, Guy Savoy et son équipe vont devoir revoir leurs fondamentaux en ce qui concerne la cuisson des nouilles.

    La carte des boissons est bien garnie avec des bières japonaises, des sakés et quelques propositions de vins intéressantes.

    Le service est jeune et efficace.

    Supu Ramen peut mieux faire, surtout avec un chef de renommée mondiale à sa tête. En attendant, les fans de ramen, udon ou soba, en quête d'excellence peuvent continuer de prendre la direction du quartier Saint-Anne à Paris.

     

    Supu Ramen

    53 Quai des Grands Augustins

    75006 Paris

    Tél : 01 43 25 45 94

    www.supuramenguysavoy.com

    Supu Ramen

    Supu Ramen

    Supu Ramen

    Supu Ramen

    Supu Ramen

    Supu Ramen

    Supu Ramen


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique