• Keisuke Yamagishi is another new Japanese chef cooking French food on the restaurant scene in Paris. Again! We can hear certain chauvinists in France lamented.

    Like his compatriot Takayuki Honjo at the restaurant ES, Keisuke Yamagishi at Etude takes French gastronomy to a new level. Every dish is precise, refine, tasty and original.

    At our dinner on October 26th, we chose the menu “Ballad” which price at 55 euros, the other menu “Etude” is at 85 euros. We started with a very original amuse bouche, a small piece ofgreen algae presented as a sponge which dissolves in the mouth. The following dishes were as gorgeous as one another:  Raw scampi, sea urchin jelly, grapefruit emulsion:  dense. Duck and blackcurrant sauce, all the dishes were masterly cooked. Ice pepper coulis chrysanthemum dessert was amazing.

    The main and major problem we encountered at Etude is the wine list, Aiko; the sommelier has a wine list exclusively composed of Bourgogne and nothing else except some Champagnes. Her wines are ridiculously priced, the least expensive bottle costs 40 euros.

    The service is nice and sober with the right tempo. It’s an extremely good table and it will be a great one if they decide to revise the wine list.

    IMG-20131026-00172IMG-20131026-00174IMG-20131026-00175IMG-20131026-00177IMG-20131026-00178IMG-20131026-00179IMG-20131026-00180IMG-20131026-00181IMG-20131026-00183IMG-20131026-00184IMG-20131026-00185Restaurant Etude

    4, rue du Bouquet-de-Longchamp, XVIe.

    Tel.: 01 45 05 11 41. Dining only

     Closed on Sunday and Monday

    Metro: Boissière


    votre commentaire
  • Grillé un kebab de luxe créé par le boucher star de Paris et un associé d’un des 50 meilleurs restaurants  au monde selon le magazine anglais « Restaurant ».

    Ce qui est singulier en France c’est que dès que quelqu’un devient célèbre ou possède une notoriété, ils peuvent se permettre de faire n’importe quoi et même créer un « concept » du style de ce kebab de luxe pour que ça marche. Ils ont  à leur service une armada d’agents de presse et à leurs pieds des critiques complaisants.

    Nous avons goûté ce kebab de luxe le lundi 14 octobre 2013 à 12h00 (heure d’ouverture de Grillé) mais nous avons dû attendre 15 minutes pour être servis car, ce jour-là, le responsable était en retard.  Finalement, l’heure de vérité est venue, nous prenons un kebab de veau de lait (l’unique choix ce jour-là) avec en condiments la sauce verte un peu piquante, le tout emballé avec quelques feuilles de menthe et coriandre, et voilà le kebab que le tout Paris s’aligne pour goûter.

    Notre verdict : la viande  n’était pas très bien réchauffée, le pain est bon mais pas extraordinaire et les frites sont molles et grasses. Nous avons mangé des meilleurs kebabs à Berlin et à Hambourg où la viande, le pain et les condiments sont vraiment à la hauteur de nos appétits.

    Le prix : un kebab (8,50 euros) plus une frite (3,50 euros) est une claque à votre portefeuille en ce temps de crise et même  en temps normal.

    Si vous êtes dans le quartier que vous avez dix euros  pour déjeuner, nous vous conseillons d’aller dépenser vos précieux euros dans les nombreux restaurants de nouilles japonaises (ramen, soba et udon) qui pullulent dans ce quartier proche de l’Opéra.

     

    Grillé

    15, rue Saint-Augustin
    Paris 2e
    Tél. 01 42 96 10 64
    Carte : 10-15 €
    Horaires : 12h-15h

     

     

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires